LA VENGEANCE 2

  • Auteur(s) : Abraham
  • Visite(s) : 637
  • Popularité : 10
  • commentaire(s) : 5
  • Publi le : samedi 26 mars 2005

En bref

Arnaud, 38 ans professe dans un lycée à problème. Le jeune Siegfried, une tête brûlée......


....indiscipliné lui mène la vie dure pendant ses cours. Il le gifle en classe. Arnaud, écope un blâme, lui qui est réputé être un homme intègre et très bien noté par sa hiérarchie.
Siegfried et sa bande vont harceler le prof qui de guerre lasse, va composer avec le jeune garçon. Arnaud a mûri un plan. Il lui offre un cadeau comme enterrement de la hache de guerre. Il propose à son jeune élève des cours particuliers. Il lui propose une séance de natation.

Arnaud présenta sa joue et au dernier moment, décala légèrement cette dernière et Siegfried, tout honteux bisa les lèvres de son maître....
‘...Oh je m’excuse... ! Je ne voulais pas.. !’
‘...Mais c’est pas grave, c’est de ma faute... !’

Ils en restèrent là..

Siegfried était heureux de son cadeau qu’il regardait sans arrêt, c’est la première fois qu’il recevait un tel présent d’une telle valeur. Il ne dit mot à personne pas même à ses parents, qui lui accordait peu d’importance ; il était le 8 ième enfant d’une famille nombreuse. Une maman qui travaillait dur dans une grande usine de chaîne alimentaire. Elle était sur un tablier roulant à vérifier les défauts de certains paquetage de biscuits. Elle rentrait le soir épuisée. Sa grande fille s’occupait de la marmaille quand au père, il était inutile à la maison, vivant du R.M.I. qu’il dépensait en misant sur des jeux de hasard, avec le ferme espoir de tirer le gros lot. Bref, il vivait d’ espérance et de phantasmes. En vain.

Plus tard.

Ils se rencontrèrent donc, à un lieu indiqué, à l’abri des curieux dans un parking.
‘...Bonjour Siegfried, ça va... ?’
‘...Oui, en forme... !’

Ils roulaient sur l’autoroute en silence et quelques minutes plus tard, ils se retrouvaient dans le hall de la piscine.
‘..J’ai réservé une cabine, nous serions à l’aise, et j’ai eu beaucoup de chance, c’était le dernière de libre... !’

Siegfried se déshabillait devant le regard de son maître.
‘...Tu es bien membre, tu sais.... ?’

Siegfried baissa la tête ; il rougit.
‘...Tu n’as pas en avoir honte, je le suis aussi... ! Nous sommes deux étalons.... !’ Comment tu trouves le mien... ?’

Siegfried osa dire...
‘...Il ressemble au mien, il...il...est beau... !’

Ils sortirent en tenue de bain, et s’installèrent sur les bords de la piscine. A contempler les autres baigneurs, jeunes et moins jeunes.
‘...Et si nous y allions... ?’
‘...Ok.... !’
‘...Tu es beau Siegfried... !’

Et de plonger ensemble, sous ce dernier compliment.

Pendant toute la séance du bain, Arnaud ne faisait que s’approcher du jeune garçon. Il se collait derrière lui mais ce dernier peu habitué à ce genre d’attouchement esquivait son maître...Il sentait que son prof le draguait mais la honte lui interdisait de protester. Il se laisser faire par moment laissant Arnaud faire sa ‘petite œuvre’ ; ce dernier était ‘ pédéraste’ actif et passif’ comme on le dit dans le jargon populaire. Le jeune l’ignorait et même ses supérieurs ignoraient son penchant pour les hommes mais jamais Arnaud ne s’était aventuré à toucher de jeunes garçons. L’heure passa et la fin de la séance arriva .

Sur le chemin de retour... et avant de se quitter..
‘...Siegfried... ! Tiens, tu me donnes tellement de bonheur, que je veux t’aider, c’est pour toi... ! Ouvre... !’

Il ouvrit et découvrit deux billets de 100 frs flambant neufs...
‘...Oh... ! Je n’ai jamais eu autant d’argent, tu sais, je vais m’acheter des baskets... ! Merci... !’
Et de se pencher pour embrasser son bienfaiteur sur ces lèvres cette fois ci....Sans se rendre compte qu’il commençait à tomber dans les mailles de son ‘ vislard’ de prof.
‘...Je voudrais te remercier pour ton nouveau comportement en classe, j’apprécie ta conduite, et je t’aime pour cela... ! Je commence à m’attacher à ta compagnie... !’ ’

Ils se quittèrent toujours avec la même recommandation...
‘...Motus Siegfried... !’

Le jeune homme obéissait. Les cadeaux et ‘l’affection’ faisait doucement mais sûrement de l’effet sur le jeune garçon. Il trouvait son compte, en secret.

A suivre.....

  • > LA VENGEANCE 2, le 27 mars 2005, par nathan

    Abraham n’oubli pas que tu as un ordinateur turbo la preuve on la eu sur les chats du cafe. Alors laisse le courir et donne nous la suite en vitesse, almessy la veut.

  • > LA VENGEANCE 2, le 26 mars 2005, par Camus

    Ils ont donc fume le calumet de la paix et s’appretent a en fumer une autre ?

    • > LA VENGEANCE 2, le 26 mars 2005, par FREDIB

      Camus , ce qu’ils fumeront plus tard ,ca s’appelle la pipe de la paix

      • > LA VENGEANCE 2, le 27 mars 2005, par Camus

        Chez Vivi aussi, on fume la pipe je pense.

  • > LA VENGEANCE 2, le 26 mars 2005, par almessy94

    merci abraham ecris ecris ecris et encor ecris la suite vite stp

Page valide Valid HTML 4.01!HTML 4.01, Valid CSS!CSS et accessible Level Double-A conformance 1.0, W3C-WAI Web ContentAA.